S’assurer à l’étranger coute cher? Pas si sur!

Je me rappelle avoir lu sur un soi disant forum de conseil aux voyageurs un commentaire d’un jeune (partant en visa working holiday) se plaindre du cout de l’assurance pour 1 an. Le cout était de l’ordre de 400 euros pour 1 an.

Si les intervenants de ce forum avaient été de bon conseil, ils auraient pu lui faire comprendre ceci:

  • Quand tu habites et travailles en France (si si il y a encore des gens qui travaillent en France!), tu paies grosso modo 10% de ton salaire brut en cotisations de sécurité sociale. Tu ne les paies pas directement mais ton patron, si. Alors effectivement tu as l’impression que c’est gratuit mais ça ne l’est pas du tout.
  • Mais en payant ces 10% de ton salaire, tu n’est couvert qu’incomplètement car en plus il te faut souscrire une mutuelle ou complémentaire pour te faire rembourser en totalité. Ne serait ce qu’un minimum sans optique ou dentaires, cela va te couter 30 euros par mois soit 360 euros à l’année.
  • Conclusion: ta couverture maladie te coute en France si tu as moins de 30 ans et smicard, près de 2.000 euros!

Alors dire que 400 euros pour une assurance voyage d’1 an c’est cher, n’est pas vrai. C’est sur que c’est un investissement pour le budget d’un jeune. D’autant qu’il doit payer cette somme en une seule fois.

Cependant, ces 400 euros d’assurance voyage lui permettent de couvrir ses soins médicaux en totalité et sans franchises, d’assurer aussi son rapatriement médical chez lui ou de faire venir quelqu’un de sa famille à son chevet ou encore de lui permettre de se rendre sur place si quelque chose de grave arrive à quelqu’un de sa famille dans son pays. En plus, sa responsabilité civile sera couverte, éventuellement selon les contrats, ses bagages.

En France, la couverture sécurité sociale soi disant gratuite te coute 2.000 euros par an et tu n’es couvert que pour les soins médicaux!

Malheureusement, de plus en plus de jeunes partent vers l’étranger sans aucune couverture. Ils disent partir à l’aventure tels des explorateurs, qu’ils ne leur arrivent jamais rien, que l’assurance c’est pour les riches (ce qui est faux, les riches n’ont pas besoin de s’assurer au contraire des modestes)

Par contre, ils trouvent normal de payer une fortune pour leurs billets d’avion.

Mais dès qu’arrive le pépin, ils se précipitent vers l’ambassade la plus proche (alors qu’ils n’ont de cesse de médire sur leur pays et affirmer que l’herbe est plus verte ailleurs) pour demander de l’aide ou téléphonent à Papa Maman (qu’ils appellent “mes vieux” habituellement avant d’être dans la panade) pour demander l’argent nécessaire. Et je peux vous affirmer que ce n’est pas un cliché après des années de métier.

Ce n’est heureusement, pas non plus la règle générale, beaucoup de jeunes ont la tête bien sur les épaules et y regardent à 2 fois avant de partir à la légère.