La vérité sur les assurances voyages liées aux cartes bancaires

Nous sommes nombreux à utiliser les services de notre carte bancaire pour assurer nos séjours à l’étranger, moi le premier. Je vous avouerai même que je choisis mes cartes en fonction de cette garantie car étant moi même grand voyageur, j’économise pas mal d’argent en utilisant ce service (pas totalement gratuit car vous le payez dans la cotisation)

Néanmoins, il existe des précautions à prendre avant de se reposer sur ce service:

  • Déjà au départ, est ce que ma carte prévoit une telle garantie? Ca a l’air ballot comme commencement mais c’est la base de tout. Toutes les cartes bancaires n’offrent pas ce service. Normalement ce sont plutôt les cartes Gold Mastercard ou Visa Premier (plus les cartes super haut de gamme) qui proposent une assurance voyage.
  • Quelles sont les conditions de base pour bénéficier des garanties apportées par la carte?
    Il faut savoir que vous devez déjà régler votre voyage avec la carte en question. Par contre, aucun organisme ne stipule le minimum qui doit être payé avec la carte pour pouvoir être éligible. Par exemple, vous pouvez payer un acompte par carte puis ensuite le solde par chèque, serez vous pour autant couvert? Ce n’est précisé nul part et je vous invite fortement à consulter votre banque si vous vous trouvez dans ce type de situation.
  • Qui est assuré? Le porteur de la carte, cela va de soi mais qui d’autre? Le conjoint? Doit on être mariés, pacsés, en concubinage officiel ou de facto? Les enfants? Sont-ils couverts? Jusque quel âge et dans quelles conditions: fiscalement à charge ou pas? habitant sous le même toit que les parents ou pas?
  • Où suis je assuré? Par exemple, si je n’habite pas dans le même pays que la banque qui délivre la carte. Quels pays sont exclus?
  • Y-a-t-il un âge limite? En principe, non
  • Les antécédents de santé ou la grossesse sont ils couverts? En principe non ou avec des conditions.
  • Combien de temps suis je couvert? En principe les 90 premiers jours.
  • Quelles sont les garanties? Notamment les plafonds car ils sont souvent très limités, pour ne pas dire insuffisants pour certaines destinations en cas de gros pépin .
  • Quelles sont les franchises? En principe au minimum entre 50 et 75 euros.

Ensuite j’invite tout le monde à lire les conditions générales et notamment les exclusions. Elles sont normalement remises avec votre carte ou sinon les demander à votre agence ou les télécharger sur le site internet de votre banque.

Une erreur à éviter et que font beaucoup de voyageurs après une expatriation de plusieurs mois, surtout chez les jeunes. Lorsque leur couverture arrive à échéance, ils ne renouvellent pas alors qu’ils sont encore à l’étranger. Je leur demande pourquoi et ils répondent qu’ils ont acheté leurs billets aériens retour vers le pays avec leur carte et qu’ils sont donc couverts par l’assurance carte. Erreur! Car en fait si leur séjour à l’étranger a dépassé au total les 90 jours, ils ne seront pas couverts pour leur retour.

Attention aussi pour ceux qui partent pour une expatriation supérieure à 90 jours, si vous partez en vous contentant de la couverture carte pour cette période et décidez de souscrire à une assurance lorsque la couverture carte est échue, certaines compagnies d’assurance refuseront de vous couvrir si vous vous trouvez déjà à l’étranger et en relais de votre carte. Mon conseil est donc de prévoir avant de partir la continuation de votre couverture après ces 90 jours. Avec certaines banques, les assurances cartes ne couvrent pas du tout si au départ votre voyage est prévu pour plus de 90 jours. Les organismes en question demandent même en cas de sinistre que vous apportiez la preuve que vous déteniez avant de partir un billet retour avant ces fameux 90 jours.

L’autre risque que vous pouvez prendre lorsque vous envisagez un séjour à l’étranger de plus de 3 mois, c’est de déclarer une maladie ou une blessure pendant cette période. L’assurance de la carte vous prendra en charge les 90 premiers jours mais ensuite s’il existe des prolongements de soins à entreprendre? Et vous devez comprendre qu’aucune autre assurance ne voudra prendre en charge cette condition. Un exemple concret: j’ai eu connaissance, il y a quelques années de cela, du cas d’une jeune fille déclarant un diabète lourd en Nlle Zélande qui a été couvert par sa carte. Elle voulait cependant rester pour la suite de son visa (1 an) mais n’a trouvée personne pour lui prendre en charge les soins postérieurs à ces 90 jours. De ce fait, elle a du abréger son séjour en Nlle Zélande.

Enfin le processus de remboursement de soins médicaux n’est pas simple, il vous faut avancer les frais (sauf hospitalisation prise en charge au préalable) puis ensuite envoyer les justificatifs à votre caisse de sécurité sociale. A ce stade, votre demande passera devant une commission qui jugera de l’urgence et du bien fondé de ces soins (donc normalement uniquement pour une urgence)
Ensuite, c’est le tour de votre complémentaire de procéder au remboursement de sa part et enfin pour ce qui n’est pas couvert, l’assurance de votre carte bancaire interviendra. Comme vous vous en rendez compte, ce n’est pas simple un remboursement peut prendre plusieurs semaines, au contraire d’une assurance voyage classique.

Comme vous le constatez au lire de ce article, il existe de nombreuses conditions à s’assurer avant de se reposer sur les services d’assurance des cartes bancaires. Si je reconnais bien volontiers le premier que c’est une solution très confortable et peu onéreuse pour couvrir de courts séjours vers des destinations normales, je ne recommande pas du tout cette solution pour des séjours plus longs ou sortant de la normalité.